Pensées d’une confinée

Pour la deuxième fois en quelques mois nous vivons un confinement…
Un con-fin-ne-ment, avouez le… avant mars 2020, vous connaissiez ce mot, mais vous ne l’utilisiez jamais 🤔
Cette crise sanitaire et ces confinements successifs révèlent et réveillent des réflexions et sentiments profonds en chacun de nous… 
Etant ponctuellement confinée seule (je déprime
😉) et ayant un peu de temps à perdre (il faut bien s’occuper 😂), j’avais envie de vous partager un billet d’humeur concernant cette période si spéciale.

[Petite précision : mes propos n’engagent que moi et le second degré, c’est pas mal aussi…]

Le syndrome du manque

Depuis quelques mois, nous expérimentons de manière contrainte les restrictions : plus de restos, pas d’apéros interminables, fini les concerts où on partage tous notre sueur, les événements … et pourtant on n’a jamais eu autant envie de sortir, de voir des amis, de tester des restos parfois douteux.

Dans notre vie (d’avant 😇), on a souvent rêvé de pouvoir chiller toute une journée devant Netflix, d’éviter les repas familiaux ennuyeux (je ne parle pas des miens qui sont plutôt animés 😍), de trouver des prétextes pour rester sous la couette… et là on a la chance de pouvoir le faire… il est où le problème 🧐? Je me le demande.

Nous avons pourtant Netflix, Canal +, Instagram, Facebook, Watsapp, You Tube, la Xbox, la PS4, j’allais même oublier Tik Tok 😩… mais de quoi nous plaignons nous ?

Et bien justement il manque l’essentiel, les relations humaines, le contact, la vie sociale… les autres, quoi…
Malgré tous nos moyens de communication, on n’a jamais été aussi seuls… seuls  dans notre confinement, seuls dans nos relations, seuls professionnellement, seuls face à notre déprime et seuls face à notre verre d’apéro 🤪…

On veut des bisous

Pour nous, latins, les embrassades, les retrouvailles, les repas pris en famille, les apéros entre amis, c’est culturel… Pas de câlins, pas de bisous, pas de hug depuis mars 😱… c’est le désert affectif, la chaleur humaine me manque.

Les couples fragiles n’ont jamais été aussi fragiles, les parents solos n’ont jamais été aussi solos, les célibataires n’ont jamais été aussi célibataires, les anxieux n’ont jamais été aussi anxieux, les égoïstes sont toujours aussi égoïstes… Ce confinement et cette crise sanitaire va nous chercher dans les tripes.

Notre monde d’aujourd’hui nous heurte, nous frustre…
Et pourtant il est vrai qu’à l’époque de la guerre, les privations étaient bien pires…
Le plus dur n’est pas de réduire son matérialisme, ses activités, mais être privé de la relation à l’autre.

Un peu d’humanité

Non on ne va pas mourir de solitude, et oui on va survivre à tout ça et surement même très bien…mais à l’instant T, c’est douloureux, très douloureux pour certains…
Cela demande de la résilience et de l’adaptation.

Stop à l’optimisme inaltérable… Oui on a le droit de se plaindre, de râler, de broyer un peu du noir ponctuellement… Oui on a le droit de ne pas toujours être au top, et oui on a le droit d’en avoir marreeeee. C’est pas grave, c’est juste être humain.
C’est juste un état d’esprit, un ressenti à un instant t.

Déculpabilisons-nous…

Quoiqu’il arrive (même avec un 3ème confinement 😈 prévisible), on reste positif, on va chercher au plus profond de soi, on créé des routines, des habitudes… on prend le temps… et on fait preuve de patience et de résilience.

Plus que jamais nous avons besoin de nous respecter, de nous écouter, de prendre soin des uns et des autres…
Il est tant de faire preuve de compassion et d’empathie, de solidarité…
A défaut de vaccin immédiat, propageons de l’amour, beaucoup d’amour… c’est le meilleur antidote face à ce virus.

LES AUTRES ARTICLES A DECOUVRIR

4 commentaires sur “Pensées d’une confinée

Ajouter un commentaire

  1. coucou cousine ! bravo pour cet article ! effectivement, on nous prive de relations humaines et c’est ça qui est dure ! mais c’est surement pour nous montrer des choses et nous faire changer des choses dans notre façon de vivre … (j’adore Laurent Gounelle aussi … j’ai lu tous ces livres). Merci en tout cas pour tes articles qui sont toujours passionnants ! J’ai suivi d’ailleurs un de tes conseils … je suis en train de lire kilomètre zéro et j’adore ! Il y a aussi du positif dans ce confinement ! bisous à toi, en attendant ton prochain article, bon confinement
    Valérie LEVET

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :